Projets

Il y a quelque chose qui cloche quand on regarde la carte de mes voyages sur le vieux continent. Islande, Norvège, Spitzberg, Finlande, Islande, Norvège, Spitzberg, Islande, Islande… Et la Suède, elle est passée où ? Oubli coupable, évitement volontaire, ou héminégligence ? Ce qui est sûr, c'est que le trou fait un peu tâche, et qu'il est temps de le combler.

Pour ce premier séjour au pays d'Ikea et de Greta Thunberg, j'ai choisi de m'attaquer à un grand classique : le Kungsleden (“la Voie Royale” en français). Enfin, en partie seulement, car la bête fait plus de 425 kilomètres au total : mon agenda n'est pas compatible avec un parcours aussi long et, de toute façon, mon sac ne peut pas contenir plus de 10 jours de provisions (Cf. objectif, 0 ravitaillement).

Cap sur la partie Nord du trek, au-dessus du cercle polaire, de Kvikkjokk à Abisko. 175 kilomètres de forêts, de toundra, de lacs et de moustiques… Ah oui, ça y est, ça me revient : c'est pour 3 de ces 4 raisons que j'avais évité la Suède jusqu'ici…

Voyage prévu à l'horizon 2021, quelque part entre le 15 juin et le 15 septembre…

Le parcours se découpe en 2 sections, reliées par un transfert en bus d'une trentaine de kilomètres :

  • Kvikkjokk - Saltoluokta : 70 kilomètres, 1465 mètres de dénivelé
  • Vakkotavare - Abisko : 105 kilomètres, 1695 mètres de dénivelé

Au titre des attractions, on notera la présence de 3 lacs sur le parcours, dont il faudra venir à bout à la force des rames (grand moment de rigolade à prévoir… pour ceux qui me regarderont faire). Pour le reste, l'itinéraire est plutôt civilisé et bien balisé.

Section 1 : Kvikkjokk - Saltoluokta

Section 2 : Vakkotavare - Abisko