Vatnajökull 2016

Projet Stormur | Du 14/03/2016 au 30/03/2016 (17 jours)

mode d'emploi

Plusieurs fonctions sont disponibles dans la carte.

fonctionnement souris/tactile
  • se déplacer en saisissant la carte avec un clic de souris, vous pouvez déplacer la carte
  • vue d'ensemble à l'aide du bouton + en bas à droite de la carte, vous pouvez développer une carte d'ensemble
  • zoom avant et arrière en utilisant les boutons + et - en haut à gauche de la carte, vous pouvez obtenir plus ou moins de détails sur la carte
  • changement de thème ou de carte en cliquant sur l'icône ≡ sur le côté droit de la carte, vous pouvez afficher et sélectionner les cartes et thèmes disponibles
  • récupération d'informations la carte peut contenir des éléments qui contiennent plus d'informations, en cliquant dessus un menu contextuel affichera cette information
  • affichage plein écran à l'aide du bouton ✈, la carte peut être agrandie en affichage plein écran, utilisez le bouton ✕ pour revenir à l'affichage de la page.
fonctionnement clavier

  * déplacement à l'aide des touches fléchées, vous pouvez déplacer la carte   * vue d'ensemble à l'aide du bouton + en bas à droite de la carte, vous pouvez développer une vue d'ensemble   * zoom avant et arrière en utilisant les boutons + et - en haut à gauche de la carte ou en utilisant les touches + et - vous pouvez obtenir plus ou moins de détails dans la carte   * changement de thèmes ou de cartes en cliquant sur l'icône ≡ sur le côté droit de la carte, vous pouvez afficher et sélectionner les cartes et thèmes disponibles   * récupération d'informations la carte peut contenir des éléments qui contiennent plus d'informations, à l'aide de la touche i vous pouvez activer un curseur qui peut être déplacé à l'aide des touches fléchées, en appuyant sur la touche entrée, une récupération d'informations s'exécutera. Appuyez sur la touche i ou la touche Échap pour retourner au mode de navigation   * affichage plein écran à l'aide du bouton ✈, la carte peut être agrandie en affichage plein écran, utilisez le bouton ✕ pour revenir à l'affichage de la page.

Il est possible que certaines des fonctions ou boutons décrits ci-dessus aient été désactivés par l'auteur de la page ou l'administrateur

 

Intro

Pour transformer un projet d'expédition en réussite, il faut une équipe homogène et motivée, une logistique et un itinéraire bien préparés, et aussi un peu de chance.

Je pense pouvoir affirmer que toutes ces conditions se sont trouvées réunies à l'occasion de cette grande traversée du Vatnajökull : 5 bonhommes qui savent où ils vont et pourquoi ils sont là ; une trace limpide, en ligne droite, de l'Eyjabakkajökull au refuge de Jökulheimar ; 15 kilomètres par jour en moyenne ; pas de casse matérielle ; un sauna à mi-parcours (!!) ; des aurores boréales ; une météo et une neige de rêve… C'est tellement beau que c'en est presque suspect, et je suis sûr que certains seraient même tentés de croire que c'était facile… Rassurez-vous, ça ne l'était pas tant que ça.

Qu'on se le dise (et cette liste n'est pas exhaustive) : une météo favorable, pour nous, est juste une météo qui n'empêche pas d'avancer. Cela inclut donc les jours de brouillard impénétrable, où l'on marche à l'aveuglette avec un vent de face à 40 km/h, sous cette neige humide typiquement islandaise, qui finit par avoir raison du plus imperméable des Gore-Tex. 15 kilomètres par jour avec 50 kilos de bouffe et de matos à traîner, même sur une neige dure comme du béton, et même en étant en forme, ça attaque ! Personnellement, j'ai laissé 2 kilos (1 par semaine) dans l'aventure… Un sauna à mi-parcours, ça se mérite : je vous assure que chacun d'entre nous se souvient (très bien) de la montée vers le refuge Grímsvötn !!!

Mais place, maintenant, à l'aventure.

Pas d'envolée lyrique, et peu de photos dans ce résumé. Plus les années passent, plus j'ai envie de me taire. Sans doute parce que, plus qu'avant, je trouve que ce sont le silence et la solitude, qui s'accordent le mieux avec les images qui me reviennent. Simplement fermer les yeux… Voilà, je suis là-bas. Je me souviens du vent, du mauvais temps, de cet horizon définitivement blanc. Et j'ai hâte d'y retourner. Cela me suffit…

J0 - Avant l'heure

13/03/2016 | Grenoble - Lyon Part-Dieu - Lyon

  • Départ avancé de quelques heures, histoire d'éviter un réveil au milieu de la nuit et, surtout, le stress de correspondances entre mes trains un peu… serrées !
  • Je laisse une femme enceinte et un futur bébé sur le quai, mais j'emmène un bon mal de gorge avec moi.
  • Pourvu que ça passe…
  • Nuit chez Aude, à Lyon.
  • On y mange toujours bien ;)

J1 - Reykjavík

14/03/2016 | Lyon - Lyon Perrache - Aéroport Paris Charles de Gaulle - Aéroport de Keflavík - Reykjavík

  • Trajet sans encombre jusqu'à Charles de Gaulle.
  • Là, je retrouve la fine équipe… au bar !
  • Un peu de retard à l'embarquement à cause du vent qui souffle sur l'Islande.
  • Serait-ce un avertissement ? … ;)
  • Un vol plané plus tard, Reykjavík et la guest house Sunna.
  • Home sweet home…
  • J'avais promis que je ne mangerais pas de baleine.
  • Promesse tenue…

J2 - Au pied du géant

15/03/2016 | Reykjavík - Egilsstaðir - Drop-zone - Camp 1

  • Le mal de gorge qui m'accompagnait a finalement été refoulé à la frontière islandaise.
  • C'est une bonne nouvelle !
  • Vol sans encombre vers Egilsstaðir, où nous attend le super 4×4 qui nous emmènera au pied du Vatnajökull.
  • Belle bête !
  • On s'entasse dedans avec tout notre barda.
  • Quelques dizaines de kilomètres plus tard, on quitte la route.
  • L'aventure commence !
  • Le 4×4 tangue et roule, et s'enfonce dans la neige…
  • Il y a des bosses et des creux.
  • Tout est blanc et incertain…
  • Heureusement, notre pilote connaît l'endroit par coeur…
  • La neige, trop humide, nous oblige à nous arrêter à 6 km du point de dépose prévu.
  • Pas grave : ça fera un bon échauffement !
  • Premier camp au pied du Vatna…

J3 - Vatna Express (épisode 1)

16/03/2016 | Camp 1 - Pause - Camp 2

  • Temps idéal pour cette première vraie journée sur le Vatnajökull.
  • Ni trop chaud, ni trop froid.
  • Une bonne montée au programme, mais la neige très dure facilitait le hâlage.
  • Le soir, 15 kilomètre au compteur.
  • Plus que bien pour une étape en montée, les pulkas chargées !
  • Et pour clore cette belle journée, quoi de mieux qu'une belle nuit…
  • … Sous les aurores boréales, évidemment !

J4 - Vatna Express (épisode 2)

17/03/2016 | Camp 2 - Pause - Camp 3

  • Au réveil, les conditions sont toujours idylliques.
  • Elles le resteront toute la journée.
  • On avance à la vitesse d'un TGV.
  • 18 kilomètres en tout…
  • Vent de face en permanence, mais rien d'insurmontable.

J5 - Vatna Express (épisode 3)

18/03/2016 | Camp 3 - Pause - Camp 4

  • Ciel toujours clair, mais le vent se fait plus présent.
  • On est dans le vif du sujet.
  • Autour de nous, l'horizon se résume à une ligne blanche.
  • Le sentiment de solitude dans ce désert glacé est grisant.
  • On avance…
  • … Tout droit…
  • … Des heures durant.

J6 - Vatna Express (épisode 4)

19/03/2016 | Camp 4 - Pause - Camp 5

  • Les conditions se durcissent un peu.
  • Toute la nuit, le vent a soufflé et hurlé.
  • Au petit jour, le camp est un amas d'épaisses congères.
  • Malheur à celui qui a laissé traîné quelque chose par terre !
  • La vision des tentes balayées par le vent sous le soleil rasant est merveilleuse…
  • … Mais pas trop le temps de s'extasier.
  • Pliage sportif.
  • Ensuite, il faut à nouveau prendre la route.
  • Vent de face.
  • Encore et encore.
  • Jusqu'au camp suivant.

J7 - White-out

20/03/2016 | Camp 5 - Pause - Camp 6

  • Cette fois, le soleil est parti.
  • La première d'une série de longues journées monochromes.
  • Du blanc.
  • Devant, derrière, partout autour.
  • Rien d'autre à voir que du blanc, et l'aiguille du compas pour se diriger.
  • Mais c'est pour vivre ça qu'on est venus là, non ?

J8 - Dis-moi, papa...

21/03/2016 | Camp 6 - Pause - Refuge Grímsvötn

  • Un jour, j'emmènerai ma fille à l'endroit précis où j'ai appris que ce serait une fille.
  • … Enfin, j'essaierai, parce que ce n'est quand même pas super accessible !
  • Ce qui est sûr, c'est que cet instant restera gravé.
  • Le paysage se résumait à un épais brouillard blanc.
  • Il y avait du vent pleine face.
  • De la neige humide qui collait aux vêtements et fouettait le visage.
  • Nous étions seuls au monde…
  • J'étais un peu fatigué, encore transis par l'humidité de la nuit précédente.
  • J'aimerais vous dire que, tout d'un coup, le ciel s'est dégagé et le soleil mis à briller.
  • Mais, ce n'est pas vraiment comme cela que les choses se passent sur le Vatnajökull.
  • L'horizon est resté impénétrable.
  • Le vent a continué de souffler, et la neige de tomber.
  • Ma pulka m'a juste semblé un peu moins lourde à tirer…
  • … quelques kilomètres durant.
  • Et pourquoi pas les suivants, me direz-vous ?
  • Eh bien, parce qu'à un moment donné, il a fallu grimper jusqu'au refuge Grímsvötn.
  • … Tu parles d'une montée…
  • Tirer, tirer, tirer…
  • De toutes tes forces et avec tous les muscles qui existent dans ton corps (même ceux que tu ne connais pas)…
  • … Et cette maudite pulka qui veut quand même te ramener en bas !
  • Avec du recul, deux évidences s'imposent.
  • La première, c'est que nous ne sommes sans doute pas passés par le chemin le plus facile.
  • (par contre, c'était forcément le plus court, puisque c'était tout droit)
  • La deuxième, c'est que, sans GPS, nous serions probablement encore en train de chercher le refuge.
  • Au bout de l'effort, nous voilà devant les portes closes du refuge.
  • Le vent qui hurle et la transpiration de la montée qui se transforme en cauchemard gelé…
  • … Impossible d'ouvrir ces maudites portes…
  • Et puis, au moment où nous commencions à monter la tente mess pour nous abriter, le miracle islandais est arrivé.
  • À l'autre bout du fil, le gars d'astreinte nous a expliqué comment nous y prendre.
  • Plus de vent.
  • Plus de neige.
  • Plus aucune humidité.
  • Le paradis…

J9 - Sauna islandais

22/03/2016 | Refuge Grímsvötn

  • Nous méritions bien une petite journée de repos.
  • Plus exactement, après ce début de parcours sans encombre, nous pouvions bien nous l'accorder !
  • C'est donc ce que nous avons fait.
  • Il paraît que la vue depuis le refuge Grímsvötn est extraordinaire.
  • Il paraît, mais je ne peux pas vous le confirmer…
  • Je vous l'accorde : cela pourrait presque paraître un peu frustrant d'avoir donné autant pour ne voir que du blanc.
  • Pourrait seulement, car on trouve bien d'autres réconforts au sommet du Grímsvötn.
  • En tête de liste, un sauna !
  • Si, si…
  • Alimenté par la géothermie.
  • Ils sont trop forts ces islandais…
  • Un grand moment de bien être, qui, pour être parfait, s'est forcément accompagné de quelques ruades dans le blizzard et roulades dans la neige…
  • … Tout nus, évidemment.

J10 - On the road again

23/03/2016 | Refuge Grímsvötn - Pause - Camp 7

  • Après une journée au chaud et au sec, il faut reprendre la route.
  • Pas facile de laisser derrière soi le refuge Grímsvötn et son confort !
  • Dehors, c'est toujours le grand blanc.
  • Le temps finit par se lever en fin de journée…
  • … Et le vent par, enfin, tourner du bon côté.
  • Les gars sortent leur voile de kite.

J11 - Jusqu'à la moëlle

24/03/2016 | Camp 7 - Pause - Camp 8

  • Je suis trempé.
  • Tu es trempé.
  • Nous sommes trempés !
  • Alors que le bout de la route se profile, le temps reste islandais.
  • Jour blanc, vent, et neige mouillée.
  • À la fin de la journée, tout est trempé.

J12 - Le bout de la route

25/03/2016 | Camp 8 - Refuge Jökulheimar

  • J'ai dormi avec ma polaire mouillée pour la faire sécher.
  • Enfin, dormir…
  • Le matin venu, elle est à peu près sèche.
  • Dehors, les nuages sont partis, mais le thermomètre a chuté.
  • Résultat : tout ce qui était mouillé la veille est maintenant totalement congelé !
  • Dernière étape.
  • Plus que 20 kilomètres à couvrir, en descente.
  • Mes compagnons sortent leur voile de kite.
  • Moi, j'affûte mes skis, et me lance à leur poursuite dans une course infernale !
  • Une grande descente plus tard, le terrain finit par s'applanir.
  • Difficile de réaliser, mais pourtant c'est fait : nous venons de traverser le Vatnajökull !
  • Un bon repas, et nous parcourons les 5 derniers kilomètres.
  • Jökulheimar.
  • La fin du chemin…

J13 - Le grand repos (épisode 1)

26/03/2016 | Refuge Jökulheimar

  • Nous voici donc au refuge Jökulheimar, avec deux jours d'avance sur le programme !
  • On ne va pas se plaindre.
  • Au programme, papotage, sieste, petite balade et kite pour ceux qui en ont.
  • Et, bien sûr, atelier séchage de vêtements !

J14 - Le grand repos (épisode 2)

27/03/2016 | Refuge Jökulheimar

  • Dernier jour sur place.
  • Dehors, le vent s'en donne à coeur joie.
  • 80 km/h.
  • Le temps pafait pour voir si on est capables de monter la tente mess dans des conditions compliquées.
  • La réponse est oui.
  • Et rapidement en plus.
  • De bon augur… pour les expéditions à venir !
  • Le soleil finit par se coucher sur un ciel apaisé et dégagé…
  • … Et les aurores boréales viennent nous saluer une dernière fois !

J15 - Retour à Reykjavík

28/03/2016 | Refuge Jökulheimar - Reykjavík

  • L'heure du retour.
  • Ingi et son gros 4×4 arrivent à l'heure.
  • Toujours aussi impressionnant de voir les pilotes islandais conduire dans ces conditions…
  • La piste défile, tout en maîtrise…
  • … On se laisse bercer…
  • … Jusqu'au grand splash !!!
  • La voiture s'immobilise, dans une position manifestement “anormale”.
  • Ingi se retourne, d'un calme absolu.
  • “I think you should go outside”.
  • Le 4×4 a les roues arrières dans un trou rempli d'eau.
  • On sort les pelles, et on creuse pour libérer la transmission.
  • 20 minutes plus tard, on reprend la route.
  • Quelques dizaines de kilomètres plus loin, la piste se tranforme en route goudronnée.
  • Cette fois, l'aventure est terminée.
  • On s'arrête à la première station du coin, pour engloutir un hamburger.
  • Je ne sais pas si c'est d'avoir mangé lyophilisé pendant deux semaines, ou si c'est parce qu'il était vraiment bon, mais ce burger était un régal…

J16 - Reykjavík

29/03/2016 | Reykjavík

  • Journée de sécurité à Reykjavík.
  • Au programme, shopping le matin, et Blue Lagoon l'après-midi.
  • Pour le shopping, pas de souci.
  • Pour le Blue Lagoon, en revanche, il faudra revenir.
  • Pas possible d'y aller : il est plein.
  • En passe donc au plan B : direction, la piscine municipale de Reykjavík.
  • Tout bien considéré, je pense que c'était largement mieux.
  • Aussi délassant, mais plus authentique…
  • … Surtout le Skyr à la fin !

J17 - À bientôt...

30/03/2016 | Reykjavík - Aéroport de Keflavík - Aéroport Paris Charles de Gaulle - Lyon Part-Dieu - Grenoble

  • Voilà, déjà l'heure du retour.
  • Un voyage à la vitesse d'un TGV.
  • Je ne sais pas exactement quand sera le prochain…
  • … Mais il y en aura forcément un prochain.